• GONFLES/Véhicules - TERRE
    Création 2020

    Projet PUBLIC JEUNE pour 3 danseuses

GONFLES/Véhicules - TERRE

Projet PUBLIC JEUNE pour 3 danseuses
COSTUMES BREVETES.
Le projet  GONFLES/ Véhicules a reçu le « Grand Prize » Setouchi Japon  2013 - Triennale Internationale d’Art Contemporain Setouchi 2013. 
Création 2020 : Le Quatrain - Haute-Goulaine & le Blue Pluriel - Trégueux
Cockenflap Festival Hongkong 2018 / le premier partie

Public jeune car éternellement jeune, nous sommes.

Le projet, pas comme les autres, est parti de l’envie d’un pas de côté avec cette musique d’AC/DC précisément. Adolescent, je n’écoutais pas ce groupe mais le Rock a pourtant occupé mon adolescence, où il fut comme une révélation et il a aussi amené le désir de la danse, une libération dans ce moment de ma vie.
Aujourd’hui en écoutant AC/DC un peu par hasard, j’ai compris que cette musique portait une énergie qui m’interpellait encore, que ce son avait joué, dans ce temps de ma vie, un rôle fondateur comme un refuge mais aussi une source. J’ai pris le temps de la réécouter avec la composition de rythmes, les jeux mélodiques, l’utilisation du silence et cette façon de « couper le son », unique chez AC/DC, qui fait écho à des processus de composition avec la chorégraphie que j’affectionne entre mouvement et immobilité. J’ai retenu ces dimensions de composition très abruptes, comme tranchées qui la caractérisent, formes de collages sonores qui me touchent et m’enchantent toujours.
« Pas de panneau stop, pas de limitation de vitesse, personne ne me fera ralentir… Je suis sur l'autoroute de l'enfer » (extrait de Highway To Hell)
J’ai vu derrière ces paroles qui convoquent l’enfer, la mythologie et les origines, avec ce rock râpeux à souhait qui libère une énergie sans brutalité, où Angus Young, éternellement déguisé en collégien, vient nous rappeler ce temps premier de nos existences.
Apprenant que nous serions invités au Festival de Rock CLOCKENFLAP de Hong Kong, je décidais de préparer une pièce pour des femmes sur plusieurs morceaux que je sélectionnais et agençais avec François Richomme. Je proposais, pour répondre à la démesure du son, de travailler avec nos structures gonflables – hors norme - et pour ces femmes, cette rondeur de la TERRE mais en noir, référence à la mythologie et au noir des enfers et du Rock.
Je n’avais rien à évoquer de spécial ni le désir de rappeler quoique ce soit, juste proposer à trois femmes de s’emparer de cette énergie musicale pour s’y déployer physiquement pleinement laissant venir leurs envies, approcher l’excès comme le faisaient les hommes sur les scènes Rock, dans les choix des gestes, des attitudes inventées, des signes lancés, des qualités de regards choisis, soutenues par les images de la déformation du corps qu’amènent ces structures, et puis traiter l’espace en le diabolisant, suivre, sans y coller, les changements d’énergie, révéler avec ce corps nouveau, la puissance de la danse : in fine, aller vers une forme de célébration de la musique et de la danse à l’unisson.
J’ai pris cette composition comme un vrai challenge avec le son pour l’habiter, le transcender et donner vie avec ces trois femmes, à cette forme chorégraphique singulière empreinte d’une adolescence retrouvée.

Mars 2021
Didier Theron

 

Dossier de diffusion: 
Représentations: 

Soutiens

Drac Occitanie
Region Occitanie
Ville de Montpellier
Occitanie en scène

 

DISTRIBUTION

Chorégraphie & direction artistique
Didier Théron

Structures
Concept : Donald Becker & Didier Theron
Realisation : Laurence Alquier

Musique
AC/DC

Technicien bande son
François Richomme

Interprètes 
Camille Lericolais, Cecilia Nguyen Van Long, Jee-Hyun Hong, Anais Pensé (en alternance)