• RÉSURRECTION
    Création 2019

    Création chorégraphique et musicale 2019/2020

RÉSURRECTION

Création chorégraphique et musicale 2019/2020
Pieces pour 4 danseurs
29&30 Novembre 2019 
EIN TANZHAUSMANNHEIM – première en Allemagne

Pour Paraphrase Juan Luis Borges*, "comme l'oiseau Goofus, je construis mon nid à l'envers et vole en arrière car je ne me soucie pas de savoir où je vais, mais d'où je viens", la création RESURRECTION comme les précédentes HARAKIRI - 14 & Les Fantomes - LJHELM appartient à ce mouvement et s'inscrit dans cette continuité de recherche chorégraphique sur "la condition humaine". 

Un propos politique, poétique, religieux, organique, chorégraphique
Il est des temps de résurrection qui traversent nos existences, comme un besoin de renouvellement pour un « recommencement ». Le faire en 2019 prend un sens très particulier avec 2018 qui reste une année aussi particulière, dans l’ombre portée de 1918 et le bouleversement du monde qui s’en suivi. La création Résurrection se développe cette dimension politique en référence au temps convoquant et invoquant passé, présent et futur. Résurrection est une création chorégraphique et musicale qui relie géographie et histoire avec trois villes Mannheim, Varsovie et Montpellier, trois cités partie prenante du processus de création. Elle est interprétée par des danseurs polonais et français.
La résurrection est conçue comme un processus physique et un passage de ce qui est connu vers ce qui est encore de l’ordre de l’indéfini, un chemin à parcourir entre intérieur et extérieur, tangible et intangible.
La résurrection : avant tout, une affaire du corps –
Dans son lien au religieux et prophétique, la résurrection concerne le corps. L’injonction du Christ à Lazare « Lève-toi et marche » est ce passage de la position horizontale à la position verticale qui confère à la résurrection une dimension physique : La pièce donne forme à cette expérience organique. Comme le printemps qui n’innove pas mais dont les fleurs nous surprennent toujours, la nouveauté ici n’est pas de l’ordre de l’innovation mais de la naissance, sans rompre avec le passé mais le renouveler pour laisser naitre et voir le présent.
La résurrection pour changer le point de vue, même dans la préparation du corps.
Je souhaite que cette dimension soit présente dans le training des danseurs/seuses avec une préparation physique spécifique au projet. Cette préparation, la matrice du travail chorégraphique, partira d’un travail de sol pour aller, avec des aller-retours, vers la verticale, le debout.

Regarder le vivant
Amener le spectateur à regarder autrement :
- le mouvement du petit-infiniment petit- au grand – infiniment grand 
- l’immobilité comme une composante majeure du mouvement
- l’espace, dans toutes ces dimensions, jusque dans le hors espace, les bords les extrêmes
- à observer pour percevoir, écouter, sentir et ressentir le vivant.
Les lignes de recherche de cette création seront développées pour investir avec le chorégraphique ces champs sensibles.

Ecouter le vivant, un son vivant –
La création sonore de résurrection est conçue à partir des battements du cœur. Nous écouterons ce son, organique s’il en est et composerons la matière à partir de lui, de ses impulsions, de son rythme, de sa vigueur : cette musique organique composée et modulable suivant les interactions avec le mouvement écrit guidera la danse.

Didier Théron
Montpellier – Novembre 2018

*J.L. Borges et Guerrero Margarita - Manuel de Zoologie fantastique 

Dossier de diffusion: 
Représentations: 

résidences 

Zawirowania Theater Varsovie

soutienS

Ein Tanz Haus Mannheim
Montpellier-Haus Heidelberg
Quinzaine Franco-allemande en Occitanie

DISTRIBUTION

Chorégraphie & direction artistique
Didier Théron

Conseilliers artistiques

Michèle Murray, Thomas Guggi

Musique 
François Richomme

Régie générale
En cours

Interprètes 
Stanislaw Bulder, Artur Grabarczyk, Jee Hyun Hong, Camille Lericolais