• Festival Sem'art rue
    12 Septembre 2020 - 15:00

    Ils sont gonflés et ça ne les empêche pas d'arpenter la ville à leur guise.

  • Le Triangle, cité de la danse
    19 Septembre 2020 - 15:00

    Leurs corps boursouflés se déforment et s'adaptent aux situations inventées in situ.

  • Le Quatrain
    27 Novembre 2020 - 20:30

    Le travail chorégraphique est construit avec trois interprètes femmes et joue sur la représentati

  • Blue Pluriel
    28 Novembre 2020 - 20:30

    Ces formes nous rappellent les canons de la beauté du quaternaires quand les femmes étaient repré

  • Saperlipopette
    08 Mai 2021 - 14:30

    Cette chorégraphie hors norme rompt avec la vision filiforme du danseur et déconditionne notr

  • Saperlipopette
    08 Mai 2021 - 17:15

    Cette Grande Phrase insouciante et légère, découverte lors du festival de rue Les Turbulentes

  • Saperlipopette
    09 Mai 2021 - 14:30

    Ces quatre Bibendum, aux costumes colorés, se déplacent joyeusement, multipliant les situatio

  • Saperlipopette
    09 Mai 2021 - 17:15

    Leurs corps boursouflés se déforment et s'adaptent aux situations inventées in situ. 

LJHELM (*Acronyme de "le jeune homme et la mort")

Charleville-Mezieres
Théâtre de Charleville-Mézieres
14 Décembre 2018 - 20:30

Derviches coureurs d'un marathon incessant où l'on se passe le témoin, relais ou /ambeau de vie, d'espoir . L'endurance ne /échit pas, d'aucun ne perdent pieds , ni ne relâches les rênes. On 'achève bien les chevaux, mais pas les danseurs, hommes et interprètes brillants de cet opus proche de l'univers d'un Beckett La danse comme dépassement de soi-même, de ce qui nous accable. - Geneviève Charras, critique danse
Théâtre Charleville-Mézières