• Festival Alles Muss Raus!
    22 Juillet 2018 - 18:00

    Their presence is perhaps evocative of sacred characters of a another age.

  • Festival Alles Muss Raus!
    22 Juillet 2018 - 18:00

    Leurs corps boursouflés se déforment et s'adaptent aux situations inventées in situ.

  • Festival Alles Muss Raus!
    22 Juillet 2018 - 18:00

    Les trois danseurs rappellent les figures bombées de Niki de Saint Phalle.

  • Festival Alles Muss Raus!
    22 Juillet 2018 - 18:00

    The figures of the piece GONFLES / Vehicles are inflated with air. The air turns the dancer into

  • Festival O Mundo ao Contrário
    28 Juillet 2018 - 18:00

    This choreography confer a new perception to the inflated figures, who –despite their “beyond-nor

  • Festival O Mundo ao Contrário
    28 Juillet 2018 - 18:00

    Le titre « AIR », c’est à la fois l’air dans les costumes et la qualité de mouvement aérienne

  • Festival O Mundo ao Contrário
    28 Juillet 2018 - 18:00

    Cette chorégraphie hors norme rompt avec la vision filiforme du danseur et déconditionne notre

  • Festival O Mundo ao Contrário
    28 Juillet 2018 - 18:00

    The GONFLES allow themselves to occupy all sorts of private or public spaces – intrusions into th

  • Festival Malmo
    10 Août 2018 - 18:15 au 11 Août 2018 - 21:00

    . The “GONFLES” dancers become like signs in the city.

  • Festival Malmo
    10 Août 2018 - 18:15 au 11 Août 2018 - 21:00

    Ces quatre Bibendum, aux costumes colorés, se déplacent joyeusement, multipliant les situatio

LJHELM (*Acronym of "le jeune homme et la mort")

Charleville-Mezieres
Théâtre de Charleville-Mézieres
14 Décembre 2018 - 20:30

Derviches coureurs d'un marathon incessant où l'on se passe le témoin, relais ou /ambeau de vie, d'espoir . L'endurance ne /échit pas, d'aucun ne perdent pieds , ni ne relâches les rênes. On 'achève bien les chevaux, mais pas les danseurs, hommes et interprètes brillants de cet opus proche de l'univers d'un Beckett La danse comme dépassement de soi-même, de ce qui nous accable. - Geneviève Charras, critique danse