• Espace Bernard Glandier
    Le lieu
    Un espace pour le corps, l'innovation et la pensée contemporaine
  • Espace Bernard Glandier
    Historique
    1986-2013
  • Espace Bernard Glandier
    Accueil studio
    Un outil au service de la création chorégraphique
  • Espace Bernard Glandier
    Mouvements sur la ville
    Danser dans la cité

Historique

1986 : Création de la Compagnie Didier Théron.

1993 : Suite à une délibération en Conseil Municipal, la Ville de Montpellier met à la disposition de la compagnie une salle de la Maison Pour Tous Léo Lagrange. Didier Theron en fait un espace de création : Le Studio-Laboratoire, un lieu d'expérimentations et de croisements artistiques internationaux.

La compagnie mène, en parallèle de ses tournée nationales et internationales, des projets et des expériences in situ, en étroite collaboration avec le monde scolaire, les amateurs et les professionnels de Montpellier et de la région Languedoc-Roussillon, ouverts aux publics de tous les horizons (Paillade en 1ère ligne ; 2000 — 2001 — 2002 Regards sur la danse ; Pièces Montrées 2001 — 2002 — 2003 — 2004, Play Time — Mouvement Insolite Pour Tous 2007 - Mouvements sur la ville depuis 2009).

2004 : Le Studio-Laboratoire devient officiellement un lieu culturel de la Ville de Montpellier, inauguré le 5 février 2004, et prend le nom Espace Bernard Glandier. Cet événement, à l'initiative de la Ville de Montpellier, a lieu en présence d'André Vezhinet, président du Conseil Général de l'Hérault, entourés des représentants du Ministère de la Culture (DRAC LR), de la Région Languedoc-Roussillon et l'Etat (Préfecture de l'Hérault). Moment important de l'expérience, cette inauguration correspond à la structuration et à l'officialisation du projet de la Compagnie Didier Théron pour ce lieu

2007 : Nouveaux équipements techniques lumière, nouveau plancher, acquisition d'un gradin de 80 places. L'Espace Bernard Glandier présente désormais des pièces chorégraphiques dans des conditions spectacles.

Bernard Glandier

Interprète, chorégraphe et pédagogue de la danse, Bernard Glandier travailla avec de grandes figures de la danse contemporaine parmi lesquelles Susan Buirge, Catherine Diverrès ou Bernardo Montet. Profondément marqué par l'œuvre de Dominique Bagouet, avec qui il dansa de 1982 à 1993 et auprès de qui il créa ses premières pièces au sein du Centre Chorégraphique National de Montpellier, il fut le cofondateur, suite à la disparition de l'artiste en 1992, des « Carnets Bagouet », association créée afin de préserver et de transmettre un patrimoine chorégraphique marquant dans l'histoire de la danse contemporaine. Responsable du secteur pédagogique de la Cellule d'insertion professionnelle de la Compagnie Bagouet , il perpétua ainsi une démarche d'enseignement ardemment défendue par le chorégraphe. Bernard Glandier fonda sa propre compagnie en 1995, la Compagnie Alentours (qui s'implanta à Alès en 1997) et créa notamment Faits et gestes (1997), Autre monde (1998) ou Quelque tour de danse (2000).