• 14 & LES FANTÔMES
    Création 2014

    A raconter notre histoire, nous serons plus forts
    Un projet actuel pour comprendre ce que nous sommes, d’où nous venons. Revoir la place des états, leurs rôles hier dans la vie de tous, aujourd’hui dans nos vies.

14 & LES FANTÔMES

Une création chorégrahique pour 8 danseurs

Création 2014 :
Théâtre de l'Archipel, scène national de Perpignan

La place du politique 

C’est une pièce politique qui aborde  un ensemble de questions sur le groupe, la solidarité, le sol, le territoire, la république.
Ma position de chorégraphe implanté sur un territoire m’amène à traiter ces problématiques avec lesquelles nous sommes en  relation permanente, qui sont aussi le fond de nos questions de société.
Je vais procéder à une sélection d’éléments essentiels, musicaux, plastiques et spatiaux : 
- mettre en place des protocoles de recherches autour du corps (développer des contraintes)
- travailler avec des éléments liés à la réalité de la guerre - la musique (la marseillaise et les hymnes, chansons et chants allemands) -  drapeaux, bannières, étendards - armes – nourriture - eau - terre 
- voir la scène comme un espace en transformation. La guerre modifie notre perception du réel – l’acte de destruction est aussi un acte artistique - modification de l’ordre des choses  - champs de bataille - carte de l’Europe - espace intime. 
On s’appuiera sur « des œuvres influencées » comme celles des peintres plasticiens Otto Dix, George Grosz et plus contemporain Thomas Rentmeister.

La place de l’émotion

Comment traduire artistiquement et émotionnellement les notions de nation, d’identité, de croyance dans une identité. Comment parler d’appartenance à un groupe, de la naissance de l’Europe dans son déchirement, du sacrifice, de l’engagement, du respect. 
L’espace est nu : l’architecture des corps dans cet espace est à la base du projet - le sol est un espace de dessin des corps - en  référence à George Grosz  et Otto Dix. Comment parler de 14 et de la guerre physique, de la mort, des champs de bataille, des femmes et des hommes, des émotions. 
Interroger le rôle de la musique dans la guerre, son impact sur les corps, sur le groupe.

14 - Projet pédagogique 

Dossier de diffusion: 
Représentations: 

14

Decazeville
Espace Yves Roques - La tournée Cantal/Aveyron
Vendredi 12 Décembre 2014 - 20:30

14

RODEZ
La Maison des Jeunes et de la Culture de Rodez - La tournée Cantal/Aveyron
Jeudi 11 Décembre 2014 - 20:30

14

Aurillac
Theatre d'Aurillac - La tournée Cantal/Aveyron
Mardi 09 Décembre 2014 - 20:45

14

Zagreb
Gavella Drama Theatre de Zagreb - La tournée Européenne
Mercredi 19 Novembre 2014 - 20:00

14

Ljubjana
Spanski Borçi Theater - La tournée Européenne
Lundi 17 Novembre 2014 - 20:00

14

Osijek
National Theater - La tournée Européenne
Samedi 15 Novembre 2014 - 20:00

14

PERPIGNAN
Théâtre de l'Archipel, scène national de Perpignan
Vendredi 07 Novembre 2014 - 20:30

14

Perpignan
Théâtre de l'Archipel, scène national de Perpignan
Jeudi 06 Novembre 2014 - 19:00

Coproduction et soutien

Théâtre de l'Archipel, scène nationale de Perpignan
Théâtre d'Aurillac

Institut français de Saint-Petersbourg
Conseil Général de l'Aveyron
Région Languedoc-Roussillon
Institut français de Croatie
Institut français de Slovénie
Goethe Institut de Croatie
Fond Franco-Allemand
Réseau en Scène Languedoc-Roussillon

RÉSIDENCES

Saint- Pétersbourg - The Platfrom Skorohod Mars 2014 http://www.skorohod.me/
Decazeville - L'Espace Yves Roques Aout 2014 http://www.decazeville.fr/lieux-de-spectacle_71.html
Rodez - Maison des jeunes et de la culture Septembre 2014 http://www.mjcrodez.com 
Perpignan -Théâtre de l'Archipel, scène nationale de Perpignan Octobre 2014 http://www.theatredelarchipel.org/

Distribution

Chorégraphie
Didier Théron
Collaboration artistique
Thomas Guggi, Michèle Murray
Musique
Fabien Dardennes, François Richomme
Costumes
Laurence Alquier
Création lumière
Didier Théron, Thierry Jacquelin
Danseurs
Aymeric Bichom, Mathieu Calmelet, Thomas Guggi, Yoann Hourcade, Deborah Pairetti, Didier Théron, Joan Vercoutère, Samuel Watts